Pour une pratique inclusive de la diversité en travail social de groupe : repères théoriques et méthodologiques

Catherine Chesnay

Abstract


 La question de la diversité suscite de plus en plus d’intérêt dans les écrits en travail social de groupe et elle est abordée principalement soit selon des modèles théoriques particuliers soit selon la composition du groupe et ses effets sur le processus. Après le rappel de repères théoriques pour définir et conceptualiser la diversité, cet article présente les principes d’intervention associés à une pratique inclusive de la diversité. Il conclut en explorant les limites du concept, tout en mettant en relief ses potentialités.

The issue of diversity is increasingly discussed within the literature on social work with groups, in particular in relation to specific theoretical models and to group composition. This article situates diversity and presents some guidelines for an inclusive groupwork practice. It discusses how diversity is defined and conceptualized, highlighting its limits and its potential.

 


Full Text:

 Subscribers Only

References


Anderson, J. (1997) Social work with groups: A process model. New York: Longman

Beaudry, C. (2017) Un regard poststructurel intersectionnel sur l’apport des approches anti-oppressive et informée par le trauma pour tenir compte des traumas en lien avec le parcours migratoire en tant que minorité sexuelle et de genre dans un groupe d’aide mutuelle. Essai déposé dans le cadre de la maîtrise en travail social. Montréal: UQAM

Berger, R. (2009) Encounter of a racially mixed group with stressful situations. Groupwork, 19, 57-76

Berteau, G. (2006) La pratique de l’intervention de groupe : Perceptions, stratégies et enjeux. Québec: Les Presses de l’Université du Québec

Berteau, G., Camiré, M., Deslauriers, J.-M., Jalbert, C., Lacaille, M. et Lussier, S. (2017) Normes de pratique pour le travail social de groupe. Montréal: Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. [Récupéré à : https://beta.otstcfq.org/sites/default/files/normes_de_pratique_travail_social_de_groupe.pdf]

Bourdieu, P. et Wacquant, L. (2000) La nouvelle vulgate planétaire. Le Monde diplomatique, mai, 6-7

Braidotti, R. (2011) Nomadic subjects. Embodiment and sexual difference in contemporary feminist theory. New York: Columbia University Press

Breton, M. (2012) Small steps toward social justice. Social Work with Groups, 35, 205-217

Brown, A. et Mistry, T. (2005) Group work with mixed membership groups: Issues of race and gender. Social Work with Groups, 28, 133-148.

Butler, J. (2011) Gender trouble: Feminism and the subversion of identity. New York: Routledge

Collins, P. H. (1990) Black femnisit thought: Knowledge, consciousness, and the politics of empowerment. New York: Routledge

Crenshaw, K.W. (1991) Mappings the margins of interesectionality, identity politics, and violence against women of color. Stanford Law Review, 43, 6, 1241-1299

Davis, L., Galinsky, M. et Schopler, J. (1995) RAP: A framework for leadership of multiracial groups. Social Work with Groups, 40, 155-165

Fluhr, T. (2005) Transcending differences: Using concrete subject-matter in heterogeneous groups. Social work with groups, 27, 35-54

Freire, P. (1970) Pedagogy of the oppressed. New York: Continuum International Publishing group

Hooks, B. (1984) Feminist theory from margin to center. Boston: South End Press

Leclerc, C. (2015) Intervenir en groupe. Savoirs et pouvoirs d’agir. Montréal : CRIEVAT

Lee, E.E., Macdonald, S.A., Fontaine, A. et Caron, R. (2017) Promouvoir une perspective anti-oppressive dans la formation en travail social. Intervention, 145, 7-19

Marchand, I. et Ricci, S. (2010) Sexisme et racisme : La diversité ethnoculturelle, défi au mouvement féministe. Dans C. Corbeil et I. Marchand (dir.) L’intervention féministe d’hier à aujourd’hui. Portrait d’une pratique sociale diversifiée. Montréal : Les Éditions du remue-ménage.

Moreau, M. J. (1987) L’approche structurelle en travail social : Implications pratiques d’une approche intégrée conflictuelle. Service social, 36, 227-247

Mullaly, R.P. (2010) Challenging oppression and confronting privilege. Don Mills: Oxford University Press

Mullender, A. et Ward, D. (1991) Self-directed groupwork: Users take action for empowerment. London: Whiting & Birch

Muskat, B. (2017) Celebrating neurodiversity: An often-overlooked difference in group work. Social Work with Groups, 40, 81-84

Pelech, W., Basso, R., Lee, C.D. et Gandarilla, M. (2016) Inclusive Group Work. New York: Oxford University Press

Pietrantonio, L. et Bouthillier, G. (2018) Comprendre l’hétérogénéité sociale pour faire valoir la diversité. Recherches féministes, 28, 163-178

Pullen-Sansfaçon, A. et Ward. D, (2017) L’intervention en groupe autogéré. Dans V. Roy et J. Lindsay (dir.), Théories et modèles d’intervention en service social des groupes . Québec : Les Presses de l’Université Laval (pp. 117-141)

Pullen-Sansfaçon, A. (2013) La pratique anti-oppressive. Dans E. Harper et H. Dorvil (dir.) Le travail social. Théories, méthodologies et pratiques. Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec

Roy, V., Pullen-Sansfaçon, A. et Rochette, M. (2014) L’évolution des pratiques de travail social de groupe au Québec : Des années 1980 aux années 2010. Revue canadienne de service social, 31, 67-84

Shulman, L. (1985) The dynamics of mutual aid. Social work with groups, 8, 51-60

Steinberg, D. (2008) Le travail de groupe : un modèle axé sur l’aide mutuelle. Québec: Les Presses de l’Université Laval.




DOI: http://dx.doi.org/10.1921/gpwk.v29i1.1428

Refbacks

  • There are currently no refbacks.




Copyright (c) 2020 Groupwork